Locomalito, « pour l'amour, la culture et la goire des jeux vidéo »

Rédigé par Kazhnuz -
Locomalito est un créateur de jeux freewares/donationware indépendant, assez intéressant dans sa philosophie liée à la création de ses jeux : Il vise à créer des jeux vidéo « à l'ancienne », comme pas mal de créateur, mais ce qui est surtout intéressant, c'est qu'il a déterminé un certain nombre de points qui sont important dans la création de ses jeux (visible dans sa page décrivant sa philosophie) :

→ Ils doivent être possible à terminer en une seule session de jeu
→ Il n'y a qu'un seul niveau de difficulté, celui du jeu
→ Il doit y avoir des secrets ingame
→ Il y a un système de scoring
→ C'est nous qui devons monter de niveau, pas le jeu.

Evidemment, il dit de manière explicite dans le sous titre de la page que c'est sa manière de voir le jeu vidéo, et donc si vous aimez ce genre de jeux vidéo, vous devriez apprécier les jeux qu'il fait, et au final sans doute même si vous n'êtes pas totalement fan de sa vision, parce qu'on sent qu'il créer des jeux par passions. Quant à ses jeux, ils sont d'inspiration très rétro, mais d'inspirations rétro assez diverses, puisqu'en plus de l'inspiration esthétique des jeux qui est celles de jeux vidéo antédéluviens, il y a aussi l'inspiration des thèmes de ses jeux, et pour voir cette diversité, rien de tel qu'une petite présentations de deux petits projets :

L'Abbaye des Morts



L'Abbaye des Morts est inspiré des vieux jeux de plateforme utilisant des tableaux en écran fixe, inspiration aussi présente chez VVVVVV et surtout You Have to Win the Game, avec un détail que j'adore dans ces jeux : Le petit titre présent pour chaque tableau. C'est tout bête, mais je trouve que ça a son charme. Mais ce qui est aussi intéressant dans l'Abbaye des Morts est que ce jeu fait une petite référence à une période historique précise, c'est à dire la répression du catharisme par l'église catholique au 13e siècle. Pour tout vous avouer, je ne savais même pas ce qu'était le Catharisme quand j'ai joué au jeu… Mais bref, ce jeu est surtout un jeu de plateforme assez intéressant, assez proche des deux jeux que j'ai cité, j'espère donc que vous allez bien vous amuser avec !



They Came from Verminest.



Celui là, c'est mon coup de cœur… Pas seulement parce que They Came from Verminest est un jeux inspiré des vieux soft de shoot them up avec une ambiance parfaitement arcade, mais surtout pour son esthétique inspiré des vieux films de SF/horreur des années 50… D'ailleurs, rien que l'esthétique du trailer est totalement dans cette esthétique film des années 50 !



Il reste cependant d'autres jeux à découvrir sur le site web de ce créateur indépendant, aux gameplays et aux sujets divers et variés
Aucun commentaire - Classé dans : Alternatives culturelles - Mots clés : aucun

Le site « Solitude(s) » passe au libre !

Rédigé par Kazhnuz -

Solitude(s) est un site lancé par DanyCalligula, un Youtubeur notamment connue pour sa chronique Doxa, une chronique parlant de philosophie qu'il publie sur Youtube et qui traite de sujets divers et variés. Solitude(s), lui, est un site collaboratif et horizontal, qui a pour but de fournir un média alternatifs aux média traditionnel (certains se diront "encore un ?", et je leur répondrais "encore un !" d'une voix joyeuse : En effet, si les médias alternatifs se multiplient et deviennent de plus en plus nombreux, c'est une bonne chose, puisque cela permet à de plus en plus de voix de s'exprimer sur internet !), et pour mieux décrire son fonctionnement, je me permettrais de citer le manifeste du site, et surtout la liste des principes qui régissent Solitude(s)

    >
  1. > Chacun peut, selon son envie et ses capacités, contribuer à l'amélioration de Solitude(s).

    >
  2. >
  3. > Nous souhaitons proposer un contenu de qualité, constructif, varié, et loin des poncifs habituels.

    >
  4. >
  5. > Les articles doivent être présentés de manière honnête, sans verser dans le sensationalisme ou la recherche du buzz.

    >
  6. >
  7. > Les contenus doivent être compréhensibles par tous. Toute terminologie savante se doit d'être expliquée afin d'assurer au mieux l'égalité d'accès aux créations neuves.

    >
  8. >
  9. > Les créations pourront amorcer un débat qui se prolongera à la fois dans les commentaires, en live et sur les forums de Solitude(s)... et partout ailleurs.

    >
  10. >
  11. > Le contenu du site est proposé sous licence libre, afin d'en favoriser la lecture, l'étude, la modification et la diffusion.

    >
  12. >
  13. > Toute publicité, publi-information, article sponsorisé sont des pollutions informationnelles qui ne trouveront pas leur place sur Solitude(s)

    >
  14. >
  15. > L'économie du don permettra l'accessibilité et la liberté du discours, exempt de toute contrainte économique.

    >
  16. >
    >


Ce qui nous intéressera surtout sont quelques points de ce manifeste : Déjà, l'absence de publicité est un point assez intéressant et qui peut être défendu sur pleins de points (que ce soit pour la qualité de l'accès au contenu, mais également pour tout ce qui est manipulation et traçage effectué par les publicité sur internet), mais c'est surtout sur un autre point qui va nous intéresser : Le contenus de Solitudes est sous licence Libre, plus précisément la licence Creative Common Attribution-Partage à l'identique (d'un point de vue de la licence, cela veut dire que les contenus dérivés doivent être partagé sous la même licence.).

Ce choix a été expliqué par un article de Pouhiou sur Solitude(s), qui se nomme tout simplement : "Pourquoi Solitude(s) passe au libre.". Une autre source que nous pouvons que trop vous conseiller, c'est tout simplement les dires de Dany Calligula dans une interview que vous pourrez trouver sur Framasoft :


T’es pas libriste à l’origine. Pourtant, dès que j’ai évoqué l’idée de placer Solitude(s) sous CC-BY-SA, t’as été enthousiaste… Comment tu t’es intéressé au libre et pourquoi tu as décidé de sauter le pas ?

— Pour moi, ce n’était pas vraiment « sauter le pas », mais plutôt trouver chaussure à mon pied. Quasiment tout ce que je sais, toutes mes lectures, mes découvertes cinématographiques et vidéoludiques ne proviennent pas de mon éducation, des écoles, ou de tout ce que j’ai acheté à la FNAC ou sur Amazon… Au contraire, si je m’en étais limité à ça, je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui. Par contre, les initiatives populaires, les bibliothèques, les internets et surtout le téléchargement m’ont permis de me construire intellectuellement. Vraiment, pour moi le libre était quelque chose d’inné, j’ai toujours trouvé que les choses et la culture étaient libres, d’autant plus avec internet, où quels que soient tes verrous on va te hacker. C’est pourquoi je me permets de télécharger et d’utiliser des extraits d’œuvres (films, musiques, etc.) dans mes émissions.

Solitude(s) défend donc une vision de la culture comme libre et partageable, remixable, et avec ce choix licence mentionne donc que c'est le cas pour le contenu offert par le site, et nous remarquons surtout un passage assez intéressant de la page "Solitude(s) passe au libre", qui va jusque à dire que les licences de libres diffusions ne seront pas retenues dans l'article "Pourquoi Solitude(s) passe au libre.". La démarche est donc de permettre la réutilisation du contenu et la création de contenus dérivé, ce qui permet aux idées de circuler et d'être travaillée, retravaillée, reréfléchiée...

Un autre élément extrèmement intéressant du site est son fonctionnement via un systeme de don, qui présente un modèle économique différent de celui de la pub, qui n'est pas sans nous rappellez le modèle économique du prix libre défendu par le bloggeur Ploum.

Aucun commentaire - Classé dans : Alternatives culturelles - Mots clés : aucun

Plus de 15 000 comics dans le domaine public, accessible à tous et à toutes !

Rédigé par Kazhnuz -
Si vous appréciez les comics, le site qu'on va vous présenter devrais vous plaire ! Il s'agit du Digital Comics Museum, un musée de comics accessible gratuitement à tous, puisqu'ils sont dans le domaine publique ! De quoi revivre ou découvrir toute une ancienne période des comics, faisant partie de ce qu'on appelle généralement [sic] « l'Age d'Or des Comics », une période faste ou les comics book étaient extrèmement consommés. Les comics sont nombreux, et sont pour la pluparts de compagnies de comics que vous ne connaissiez surement pas ! En effet, il ne s'agit ici pas de comics Marvel ou DC, mais plutot d'autres compagnies moins célèbre, sans doute parce qu'elles ne sont aujourd'hui plus actives, et donc n'ont pas fait d'extension de copyright par des réimpression, du moins c'est ce que je pense.

Toujours est-il que vous pouvez souhaiter la bienvenue à tous ces héros un peu obscurs, et peut-être que vous allez trouver votre bonheur, et faire des découvertes intéressante dedans ! Le seul petit bémol est qu'il faut être inscrit sur le site pour profiter de cette immense bibliothèque de comics.

Le Digital Comics Museum est accessible ici.
Aucun commentaire - Classé dans : Alternatives culturelles - Mots clés : aucun

Le 26 Janvier, la journée du domaine public !

Rédigé par Kazhnuz -
Le domaine public que une chose importante de la culture gratuite et libre, puisqu'il s'agit de toutes les oeuvres qui sont accessible à tous parce qu'appartenant désormais à tout le monde, faisant partie entière et sans limite de la culture. Il arrive en France 70 ans après la mort du créateur de l'oeuvre, sauf exception. Est donc organisé à toulouse le 26 Janvier une journée du domaine public, avec plusieurs évenements, la liste que nous vous présentons n'étant pas exhaustive :)

Conférence de 14h à 18h, Médiathèque José Cabanis de Toulouse, entrée libre

  • Présentation générale du domaine public, Véronique Boukali et Alexis Kauffmann, Romaine Lubrique ;

  • Rapport d’étude empirique : que se passe-t’il quand des œuvres entrent dans le domaine public ? Caroline Becker, Wikimédia France ;

  • Que fait Europeana pour le domaine public ? Jean-Frédéric Berthelot, Wikimédia France, pour Europeana ;

  • Fond Ancely et Fond Trutat, le domaine public à la Bibliothèque de Toulouse, Patrick Hernebring ;

  • Henri Martin et les autres, le domaine public au musée des Augustins, Christelle Molinié ;

  • Wikimedia Commons, Wikisource, Wiki Loves Monuments… et domaine public, Pierre-Selim Huard, Wikimedia France ;

  • Le domaine public vivant : présentation de l’auteur Pouhiou par lui-même et de la peintre Gwenn Seemel.


Mais ce n'est pas tout, il y aura également un edit-a-thon (c'est à dire un atelier de contribution à Wikipédia), qui se tiendra à la bibliothèque du musée de 9h à 12h et réunira une dizaine de contributeurs :)

Bref, si vous voulez en savoir plus, si cela vous intéresse, ou si vous êtes sur Toulouse demain, voici plus d'information sur le site officiel de l'évenement :o)
Aucun commentaire - Classé dans : Alternatives culturelles - Mots clés : aucun

Début de la saison 4 du visiteur du futur

Rédigé par Kazhnuz -
Le visiteur du futur est un des emblême de la culture geek francophones. Cette websérie réalisé par François Descraques, notamment connu pour son personnage principale (le fameux "Visiteur du Futur") a été remarqué par une monté en qualité graphique et technique durant les trois dernières saisons. Cette saison 4 de dix épisodes (comme la saisons précédante) se nomme "Neo-Versaille" (la précédante se nommait "les missionnaires") et se déroulera dans le futur apocalyptique du la série, plus précisément dans la ville de Néo-Versaille, dans une ambiance qualifié par Descraques de "Steampunk à chien", mélangeant les influences du rétrofuturisme de l'époque pré-contemporaine avec l'ambiance "clochard du futur" de la série.

Le premier épisode sort donc ce dimanche 19 Janvier 2014 à 18 heures, et se nomme "La Balade de Raph et Stella". Vous pourrez le voir sur Youtube et Dailymotion, et pour plus d'information, n'hésitez pas à vous rendre sur cette note du blog de François Descraques.

Si vous ne connaissez pas cette web-série (ou si vous voulez pas voir en même temps que tout le monde), plutot que de vous accuser de vivre dans une grotte, nous allons vous rediriger vers cette récap des saisons précédantes.

Bon visionnages ! :)
Aucun commentaire - Classé dans : Alternatives culturelles - Mots clés : aucun